Europe Géorgie Voyage

La Géorgie: mes impressions

A l’heure à laquelle j’écris cet article, je viens de rentrer de mon aventure dans le Caucase et plus particulièrement en Géorgie et en Arménie. Ces deux pays étant tellement différents que ce soit en matière de langue ou de culture voire même de paysages, je ne me voyais pas écrire un seul article pour les deux pays. Aujourd’hui, je commence par la Géorgie. 

Comme promis dans mon guide sur le Caucase, je vais partager avec vous les différentes expériences et impressions que la Géorgie m’a fait ressentir pour la découvrir et l’apprécier.

Le mixte entre le monde moderne et le monde soviétique

C’est le premier aspect qui m’a particulièrement surprise au début de mon séjour, le mélange entre ces deux mondes, celui du moderne d’un côté et de l’autre l’ancienne URSS.

Rien qu’en se promenant dans les rues, on remarque vraiment les différences entre les bâtiments. C’est hyper intéressant, je trouve, de voir comment ces deux mondes se mélangent. Il existe maintenant beaucoup d’anciens bâtiments soviétiques qui ont été rénovés et transformés en bars ou en magasins hyper modernes. L’hostel dans lequel j’ai dormi à Tbilisi était à la base une ancienne usine textile. Donc, je vous laisse imaginer l’immensité des locaux. 

On trouve aussi de nombreux immeubles qui actuellement sont vides, laissant la possibilité de partir faire de l’exploration libre ! J’ai visité un bâtiment de ce style vers Batumi, il y avait encore certains meubles à l’intérieur. C’était assez troublant, mais à la fois hyper cool ! 

Cette photo montre les différences de bâtiments à Batumi en Géorgie
Batumi

Les paysages

En partant visiter la Géorgie, je ne m’attendais pas à découvrir des paysages autant différents les uns des autres selon les régions visitées. Entre les paysages de montagnes dans le Kazbegi et le Svanétie, les rives de la Mer Noire ou bien encore les espaces arides proches de l’Azerbaïdjan, c’est juste une expérience nouvelle à chaque jour et qui m’en a fait prendre plein la vue à chaque instant.  

Mon coup cœur, si je devais n’en citer qu’un parmi les endroits que j’ai découverts, je pense que ce serait la partie montagneuse de la Géorgie. Même si je regrette de ne pas avoir eu plus de temps dans les montagnes géorgiennes. Mais ce n’est que partie remise !

Une autre chose que j’apprécie beaucoup, c’est le mélange architectural que propose le pays. Tbilisi se montre d’un côté sous un œil hyper moderne et de l’autre, offre un retour dans le temps avec des bâtiments datant de l’époque de l’Union soviétique.  Sans oublier Batumi, où ce sentiment de mélange se ressent encore plus. 

Bref, je pense que vous avez compris, j’ai été éblouie tous les jours durant mon voyage en Géorgie.

Voici une des plus belles églises de Géorgie qui montre le monsaterne dans la région du Kazebegi en Géorgie
Monastère de Tsminda Sameba
Une photo qui montre la diversité des paysages en Géorgie, ce petit pays du Caucase
Vue depuis Uplistsikhe

Les transports

Voyager dans le Caucase, et bien, c’est très facile. Avant de partir je n’imaginais même pas que cela pouvait être aussi simple de se rendre du point A au point B. Tout d’abord dans la capitale Tbilisi, on peut se déplacer très facilement avec le métro et je vous le promets. C’est super facile. Prendre le train aussi, il suffit de se rendre à la gare de la ville,  puis choisir une destination et en plus vous rencontrerez des gens dans le train qui seront tout contents de discuter avec vous et même de partager leur repas avec vous! 

Après, il y a les mashrukat , c’était le moyen de transport qui me faisait le plus flipper. Premièrement, car je ne parle ni géorgien, ni russe donc comprendre les noms des destinations sur les véhicules n’était pas gagné au début et deuxièmement, l’inconnu fait peur. Mais, c’était sans compter sur la gentillesse des locaux qui t’aident et qui demandent pour toi aux différents chauffeurs quel véhicule va t’amener à destination. En résumé, j’ai trouvé très facile de se déplacer en Géorgie et j’ai surtout partagé de super moments avec des Géorgiens.

Une photo qui a été prise dans le métro de Tbilisi en Géorgie.
Métro de Tbilisi

La nourriture

Etant une fan de la cuisine du monde, je n’ai pas pu résister à gouter un maximum de plats locaux. Mais je vous avoue, j’ai une petite préférence pour le Khinkali. Il s’agit d’ une sorte de ravioli à la mode géorgienne souvent fourré avec de la viande et du bouillon. Ils en existent aussi des versions végétariennes aux champignons et aux légumes. Au début, j’avais pas du tout compris qu’il fallait croquer, aspirer le bouillon puis manger le ravioli ! Donc je croquais et tout le contenu se renversait dans mon assiette ! C’était épique. J’ai aussi beaucoup aimé les soko kecze, des champignons farcis et cuits au four, les badrijani, des aubergines fourrées avec des noix, et pratiquement tout le reste de la cuisine géorgienne.

Par contre, il est vrai que ce ne sont pas les plats les plus légers du monde, mais au moins en sortant de table, on n’a plus faim. C’est certain ! 

Et mon dernier coup de cœur, cette fois, il s’agit d’un plat sucré. Ce sont les churchkhela. Ces bonbons sont faits de jus de raisin cuit avec des noix à l’intérieur. C’est tellement bon ! Je pense même en faire bientôt chez moi ! Je vous en dirai des nouvelles !

Voici les fameux kinkhli qui sont des sortes de raviolis à la monde géorgiennes.
Khinkali

Les rencontres

J’ai eu la chance de pourvoir rencontrer à plusieurs reprises de très belles personnes qui m’ont permis de découvrir les différentes cultures locales et aussi les boissons et repas du pays.  Les Géorgiens, mais aussi tous les habitants du Caucase, sont des gens très simples, mais avec un  cœur énorme ! Je garde de très bons souvenirs de ces différentes rencontres et en particulier d’une super soirée passée à Batumi avec un couple de locaux.  

Ne vous inquiétez pas, vous rencontrerez aussi des nombreux voyageurs étrangers. J’ai trouvé qu’il était tout aussi facile d’entrer en contact avec de nouvelles personnes en Géorgie qu’en Amérique du Sud, par exemple. Donc pas d’inquiétude à avoir à ce sujet !

Je ne me suis jamais sentie en insécurité que ce soit dans les transports ou bien en rentrant en fin de journée à mon auberge à la nuit tombée. Je recommande vraiment ce pays pour les voyageurs solo que vous soyez un homme ou une femme ! 

Au final, je pense que ce voyage m’a permis de découvrir une tout autre culture et surtout une région du monde que je n’aurais même pas eu l’idée de découvrir il y a encore quelques années de cela. Ce voyage m’a aussi ouvert l’esprit et m’a poussée vers les autres comme jamais auparavant. Il me tarde de repartir découvrir le Caucase et les pays qui l’entourent. 


Si vous êtes déjà parti à la découverte de la Géorgie ou que vous planifiez d’y partir d’ici peu. N’hésitez pas à me le dire qu’on puisse partager nos expériences. 

Pour retrouvez facilement l’article sur Pinterest, épinglez-le!
Voici l'image de Pinterest qui montre le titre dans mon article sur la Géorgie.

Laisser un commentaire